Cour des comptes : Zineb El Adaoui appelle les juridictions financières à exercer leurs attributions constitutionnelles 

Pour sa première sortie officielle, la nouvelle présidente de la Cour des comptes, Zineb El Adaoui, appelle les juridictions financières à exercer pleinement leurs attributions constitutionnelles.

Par

Zineb El Adaoui en 2016. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

La première présidente de la Cour des comptes, Zineb El Adaoui, a appelé les juridictions financières à exercer pleinement leurs attributions constitutionnelles, conformément aux directives du roi Mohammed VI.

Les directives royales incitent les juridictions financières à remplir l’intégralité de leurs fonctions au regard de la Constitution, notamment en termes de contrôle des finances publiques et de protection des principes de bonne gouvernance, de transparence et de reddition des comptes, a-t-elle souligné lors d’une réunion avec les différentes composantes de la Cour.

à lire aussi

Sur la base de ces orientations, les juridictions financières planchent sur l’élaboration d’un plan stratégique pour la période à venir définissant les objectifs escomptés et les réformes structurelles nécessaires pour rehausser leur performance et promouvoir la transparence dans le secteur public, indique un communiqué de la Cour des comptes.

Dans cette perspective, la Cour des comptes et les cours régionales des comptes veillent à interagir positivement avec les évolutions de la gestion des finances publiques, compte tenu des besoins et des attentes des citoyens.

Ainsi dans le souci de garantir un exercice optimal des compétences des juridictions financières, Mme El Adaoui a entamé des réunions avec les responsables des différentes institutions concernées afin d’examiner les moyens de revigorer les liens de coopération et de communication et de mener à bien l’action de ces juridictions.

Cette série de réunions a été consacrée au diagnostic de la situation actuelle des juridictions financières sous l’angle de l’exercice de leurs compétences qu’elles soient judiciaires ou non, conclut le communiqué.

(avec MAP) 

article suivant

Les humoristes Brahim Bouhlel et Zbarbooking condamnés à un an de prison dont huit mois ferme