Halal, épisode 3 : le marché de tous les fantasmes

Estimée à plusieurs milliards d’euros, l’économie du halal en France attire entrepreneurs et industriels, qui voient dans ce marché relativement neuf et ouvert la promesse de revenus abondants. La réalité est parfois plus complexe.

Par

Diaspora

J’ai voulu créer un produit de qualité qui correspondait à mes exigences et à celles de mes proches, et qui n’existait pas encore”, raconte Mohamed Boutouil, patron d’origine marocaine qui a commencé l’an dernier à commercialiser de la viande halal “premium”, sous la marque H&Gourmet. “Ce n’était pas facile de se lancer juste quand la pandémie a démarré. Plusieurs rendez-vous ont été annulés, mais finalement on a réussi à trouver rapidement notre public : tout musulman qui a envie de faire attention à ce qu’il mange.”

Lisez la suite de l’article sur
article suivant

Un homme sur trois serait victime de “violences conjugales” selon le HCP