Les Jeux olympiques de Tokyo n’accueilleront pas de spectateurs étrangers

Prévus initialement à l’été 2020, les Jeux olympiques ont été décalés au 23 juillet 2021 pour pouvoir, notamment, accueillir des visiteurs en provenance du monde entier. Une fenêtre qui s’est refermée ce 9 mars, le gouvernement japonais ayant décidé d’exclure les visiteurs étrangers des olympiades.

Par

Un homme à un arrêt de bus devant une publicité pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 à Bangkok le 16 mars 2020. Crédit: Mladen Antonov/AFP

Des Jeux olympiques sans effervescence mondiale. Selon l’agence de presse japonaise Kyodo News, le gouvernement nippon a décidé, ce mardi 9 mars, de ne pas autoriser les spectateurs en provenance de pays étrangers à assister à la prochaine édition des Jeux olympiques, qui se dérouleront à Tokyo du 23 juillet au 8 août.

D’après l’agence de presse, citant des responsables sous couvert d’anonymat, le gouvernement a “conclu qu’il n’était pas possible d’accueillir des fans de l’étranger compte tenu des inquiétudes du public japonais concernant le coronavirus, et du fait que des variants plus contagieux ont été détectés dans de nombreux pays”. Une mesure qui devrait également concerner l’édition des Jeux paralympiques prévus dans la foulée des JO, du 24 août au 5 septembre.

Les Jeux olympiques, qui devaient se tenir en 2020, du 24 juillet au 9 août, avaient été repoussés, quasiment d’un an jour pour jour, en raison de la pandémie. Ces derniers s’annoncent inédits puisqu’ils devraient se tenir en quasi-huis clos.

Des JO privés de billetterie

Dans un récent sondage demandant aux Japonais s’ils étaient pour que des spectateurs étrangers soient autorisés à entrer au pays pour assister aux Jeux olympiques, seulement 18 % se sont dits favorables. Une tendance qui a eu raison de la décision du gouvernement japonais, envisageant de réserver les Jeux à un public local seulement, afin d’éviter la grimpée épidémique.

Événement mondial, la tenue de l’édition sans visiteurs pourrait également fortement impacter les rentrées d’argent liées à l’organisation d’un tel événement. “Avec cette décision, le gouvernement devra également revoir sa stratégie de croissance, étant donné que les attentes des visiteurs entrants pour relancer l’économie japonaise étaient élevées”, écrit l’agence de presse.

D’après Kyodo News, le coût de l’organisation des JO est estimé à 15 milliards de dollars, le comité d’organisation s’attendant à en tirer plus de 800.000 millions de dollars en billetterie.

Le comité doit maintenant procéder au remboursement des détenteurs de billets étrangers, et il devrait examiner séparément ce qu’il faut faire avec les spectateurs étrangers invités par des entreprises commanditaires des jeux”, écrit l’agence de presse nippone.

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre