Le Maroc annonce sa contribution financière au plan d’intervention humanitaire au Yémen

Un don d’un million de dollars au profit du peuple yéménite a été accordé par le Maroc, à titre de contribution aux efforts de solidarité internationale pour venir en aide à ce pays.

Par

Des Yéménites déplacés attendent leur tour dans un dispensaire du centre d'aide humanitaire et de secours King Salman (KSrelief) dans la province de Hodeida ravagée par la guerre, dans l'ouest du Yémen, le 24 février 2021. Crédit: Khaled Ziad / AFP

Le roi Mohammed VI a ordonné de faire don d’un million de dollars au profit du peuple yéménite, à titre de contribution du royaume aux efforts de solidarité internationale pour venir en aide à ce pays, a annoncé, lundi 1er mars à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Intervenant lors d’une réunion de haut niveau sur le plan d’intervention humanitaire au Yémen, Nasser Bourita a relevé que le Maroc “a toujours insisté sur la nécessité d’accorder une haute importance au volet humanitaire, compte tenu de son rôle vital pour les civils yéménites”, et que la crise humanitaire dans ce pays “ne peut être résolue qu’à travers une solution politique globale et durable qui préserve l’unité et la souveraineté du Yémen, selon les références en vigueur”, notamment les résolutions du Conseil de sécurité, en particulier la résolution 2216.

à lire aussi

Le ministre a averti que “l’absence de tout horizon à la crise et la politique de l’état de fait aggraveraient inévitablement la situation humanitaire dans ce pays, ravagé par une crise humanitaire inédite, la plus grave au monde de par les nombres effrayants de déplacés et de personnes en besoin de nourriture et de médicaments, et qui interpelle la communauté internationale à la mobilisation pour permettre aux Yéménites de vivre en paix, dans la sécurité et la stabilité”.

Le spectre de la famine menace quelque 16 millions de Yéménites cette année

Dans ce sens, Nasser Bourita a relevé le besoin urgent d’éviter le spectre de la famine qui menace quelque 16 millions de Yéménites cette année, avec des prévisions selon lesquelles 22 autres millions de Yéménites auront besoin d’aides humanitaires, soit 75 % de la population de ce pays, dans un contexte de guerre intense.

“Cette situation nécessite un large élan de solidarité internationale qui ne se contente pas de pays spécifiques qui continuent de fournir des aides généreuses ayant permis jusqu’à présent d’éviter le pire”, a-t-il noté.

Il a, à cet égard, réitéré le soutien du Maroc aux efforts de l’envoyé spécial de l’ONU au Yémen, Martin Griffiths, pour parvenir à un accord autour de la déclaration commune prévoyant un cessez-le-feu global et la reprise des pourparlers politiques le plus tôt possible, outre des initiatives humanitaires afin d’atténuer les souffrances du peuple yéménite consécutives au conflit. Il a également exprimé le soutien du Maroc au nouveau gouvernement yéménite.

(avec MAP)

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé