Mohammed Benabbou, climatologue : “La probabilité d’événements météo extrêmes est alarmante”

La Banque mondiale relève dans sa dernière étude sur le climat au Maroc, la vulnérabilité du royaume à la variabilité et au changement climatiques, évaluant à 800 millions de dollars, le coût annuel de l’impact des catastrophes naturelles liées à ces changements. Comment relever les défis environnementaux futurs ? Mohammed Benabbou, ingénieur, expert en climat et développement durable, nous livre sa lecture de la situation. Décryptage.

Par

AFP

Faut-il s’inquiéter aujourd’hui de l’impact de changement climatique ?  Il est certain que le réchauffement climatique a un impact significatif sur l’environnement et les activités socio-économiques au Maroc comme ailleurs. L’agriculture est le premier secteur à subir les effets de ce changement à cause de la disponibilité en eau, qui conditionne la qualité de l’irrigation des cultures. Le dernier rapport de la Banque mondiale confirme la vulnérabilité du royaume à la variabilité et au changement climatique. La probabilité d’occurrence de sécheresses et d’évènements météorologiques extrêmes est particulièrement alarmante, ces changements affecteront à la fois les moyens de subsistance en milieu rural mais auront un…

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité