Querelles, incertitudes, combats d’ego : le Festival de Fès des musiques sacrées pris en otage

L’organisation du Festival de Fès des musiques sacrées du monde se retrouve prise en étau entre la Fondation Esprit de Fès et l’Association Fès-Saiss. Cette dernière a annoncé dans un communiqué la tenue de l’événement du 4 au 12 juin 2021, tandis que la Fondation ne voit pas les choses du même oeil. 

Par

Des étincelles qui n’ont rien du feu sacré auquel se prête l’évènement. Réputé pour ses sonorités enivrantes, son invitation à l’élévation entre souffle soufi et mélancolie jazzy, le Festival de Fès des musiques sacrées du monde est l’objet d’un insoupçonné bras de fer. D’un côté, l’association Fès-Saiss, à l’origine de la manifestation culturelle, annonce vouloir organiser le Festival des musiques sacrées début juin 2021. De l’autre, la Fondation Esprit de Fès, créée en 2006 et qui s’occupe de la gestion déléguée du festival depuis cette date, ne semble pas nourrir les mêmes vues. Dans un communiqué publié le 8 février, elle a fait part de son « étonnement » et réitère que les activités liées à cet événement ne seront discutées que lorsque la crise sanitaire sera stabilisée. « En ce…

article suivant

LES SAMEDIS DE L’IMMO : le rendez-vous de référence pour des offres immobilières exclusives