L’Espagne n’écarte pas d’adopter le passeport vaccinal pour les voyages

Le gouvernement espagnol envisage d’adopter le passeport vaccinal pour garantir la sécurité des mouvements et des voyages et faire face à la propagation du Covid-19.

Par

Une passagère s'enregistre pour son vol à l'aéroport Barajas de Madrid, le 20 juin 2020. Crédit: Pierre-Philippe Marcou / AFP

Le gouvernement travaille sur des outils pour assurer une mobilité sûre là où c’est possible, et parmi ces outils se trouve le passeport vaccinal”, a souligné, lundi 15 février, la ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto.

“Plusieurs ministères travaillent depuis des semaines sur ce projet”, a précisé Mme Maroto dans des déclarations à la presse à l’issue d’une réunion avec des maires de municipalités de la capitale espagnole Madrid.

“Nous ne le faisons pas seulement sur le territoire national, mais nous le faisons aussi au sein de l’Union européenne et en coordination avec d’autres pays de l’OCDE”, a expliqué la ministre, assurant que l’avenir sans Covid-19 est “plus proche chaque jour”.

à lire aussi

Dans ce sens, Mme Maroto a souhaité que cette initiative multilatérale parvienne à mettre sur la table des “protocoles communs” afin que, lorsque la mobilité pourra se développer tant au niveau national qu’international, elle se fasse selon les paramètres de “sécurité totale et de garantie de conditions socio-sanitaires adéquates pour les voyages”.

“Le processus de vaccination et l’accélération des vaccins nous donneront également un cadre pour adapter les mesures de mobilité à ce nouveau contexte”, a-t-elle insisté.

(avec MAP)

article suivant

Cryptomonnaie : pourquoi le Bitcoin est encore loin d’être écolo