Abdelkader Boukhriss: “Réduire l’informel passe par la simplification des procédures”

Dans le Scan, le podcast d’actualité de TelQuel, Rachid Hallaouy a reçu le 16 février Abdelkader Boukhriss. Le président de la commission e-gov à la CGEM fait porter la responsabilité du drame de Tanger aux pouvoirs publics, qui peinent à rendre le secteur formel attractif. Les points à retenir.

Par

DR

Dans le Scan, le podcast d’actualité de TelQuel, Rachid Hallaouy a reçu ce 16 février Abdelkader Boukhriss. Le président de la commission e-gov à la CGEM fait porter la responsabilité du drame de Tanger aux pouvoirs publics, qui peinent à rendre le secteur formel attractif. Les points à retenir.

TelQuel : L’évolution positive de la situation épidémiologique au Maroc ne se répercute pas sur l’activité économique. La CGEM appelle-t-elle à un assouplissement des mesures sanitaires ?

Abdelkader Boukhriss : La réception aujourd’hui de la nouvelle cargaison de doses de vaccin Sinopharm est une excellente nouvelle. On ne peut que s’en réjouir. Cela va nous permettre psychologiquement d’être rassurés. Maintenant, il faut accompagner cet élan de vaccination par un assouplissement des restrictions. Les indicateurs sont favorables selon les derniers bilans, et on souhaite que…

article suivant

Mustapha Ramid présente sa démission du gouvernement