CHAN 2020 : le Maroc conserve son titre en battant le Mali 2-0 en finale

Le Maroc a conservé son titre en remportant le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2020 grâce à sa victoire sur le Mali 2-0 (mi-temps : 0-0), dimanche à Yaoundé, en présence de 10.000 spectateurs autorisés à assister à cette finale.

Par

L'équipe marocaine célèbre sa victoire après avoir remporté la finale du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) contre le Mali au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, au Cameroun, le 7 février 2021. Crédit: Daniel Beloumou Olomo / AFP

S’affrontaient l’équipe possédant la meilleure attaque du tournoi (13 buts avant la finale), le Maroc, et celle nantie de la meilleure défense, le Mali (3 buts encaissés avant cet ultime rendez-vous). La prime est revenue à l’attaque.

à lire aussi

Après avoir buté pendant plus d’une heure sur l’arrière-garde des Aigles, les Lions de l’Atlas, vainqueurs de la précédente édition organisée à domicile, ont ouvert le score à la 69e minute grâce à un superbe but de la tête de Soufiane Bouftini bien servi par Omar Namsaoui sur corner. Leur capitaine Ayoub El Kaabi a doublé la mise dix minutes plus tard d’une tête à bout portant, également à la suite d’un corner.

Auparavant, le Mali avait eu une occasion en or d’ouvrir la marque, mais la reprise aux six mètres de Moussa Ballo, bien servi à la 64e minute sur une passe en profondeur millimétrée, était déviée par le gardien marocain Anas Zniti.

La rencontre a été marquée par une exclusion, sans incidence sur le cours des événements : celle du Malien Issaka Samake dans le temps additionnel, pour avoir marché sur la cheville d’un joueur marocain en tentant de le déborder, ce qui lui a valu un second carton jaune.

Si le Maroc a réussi le doublé, le Mali a perdu pour la deuxième fois en finale d’un CHAN, après le revers en 2016 contre la RD Congo.

Initialement prévu du 4 au 25 avril derniers, le CHAN, un tournoi réservé aux joueurs africains évoluant sur le continent, avait été reporté du 16 janvier au 7 février à cause de la pandémie de Covid-19.

(avec MAP)

article suivant

PLF et nomination d’ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI