Coronavirus, Sahara, intégration économique de l’Afrique... Nasser Bourita sur tous les fronts en marge de l’Assemblée de l’UA

À l’approche de l’Assemblée annuelle de l’Union africaine, Nasser Bourita a multiplié les rencontres et allocutions depuis le début de la semaine. Derrière les affaires africaines, le Sahara reste toujours en ligne de mire.

Par

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères. Crédit: MAP

En marge de la grand-messe de l’Union africaine (UA), l’Assemblée générale qui se tiendra les 6 et 7 février, Nasser Bourita est intervenu ce mercredi 3 février au cours des travaux du Conseil exécutif de l’instance panafricaine, qui s’est tenu par vidéoconférence, contexte de pandémie oblige. C’est d’ailleurs l’évolution et la gestion du coronavirus par le continent qui a monopolisé une partie de l’intervention du ministre des Affaires étrangères. “Pour autant et en dépit des prédictions pessimistes, le continent a su montrer toute sa résilience”, a évoqué le ministre, relevant que l’Afrique a payé un lourd tribut économique et social à la crise sanitaire. Et de poursuivre : “C’est donc autant la pandémie qu’il faut combattre que les impacts qu’elle induit, a poursuivi le ministre.

Surveillance génomique

2020 étant ce qu’elle a été, et l’année 2021 amenée encore à vivre à la cadence imposée par la crise sanitaire,…

article suivant

Cryptomonnaie : pourquoi le Bitcoin est encore loin d’être écolo