Après les précipitations, le bilan provisoire d’Akhannouch pour la saison agricole

La superficie emblavée en cultures d’automne s’est élevée à 5,35 millions d’hectares jusqu’au 22 janvier, dont 9 % irrigués, soit une hausse de 9 % par rapport à la saison dernière, a indiqué le 25 janvier à Rabat le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

Par

Aziz Akhannouch lors d'une séance de questions orales au Parlement le 5 novembre. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

En réponse à une question centrale autour de “l’actuelle saison agricole” à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch a souligné que le travail mécanique des sols avait concerné 94 % de la superficie travaillée, notant qu’un total de plus de 1,193 million de quintaux de semences homologuées avaient été vendues, soit environ 75 % des réserves, dont 69 % de blé tendre, 23 % de blé dur et 8 % d’orge.

La superficie cultivée a atteint environ 4,88 millions d’Ha (dont 9 % en irrigué) consacrée en particulier aux céréales d’automne sur une superficie de 4,2 millions d’hectares, soit 86 % de ce qui a été programmé, a-t-il précisé, relevant que 51.800 Ha ont été emblavés durant la période allant du 15 au 21 janvier 2021, dominés par les céréales (89 %).

Dans le cadre du programme de multiplication des céréales d’automne, une superficie de 51.082 Ha a été cultivée, dont 40 % en irrigué, a poursuivi le responsable, soulignant que les principales espèces cultivées sont la féverole (56 %), les lentilles (21 %) et les petits pois (20 %), sur une superficie estimée à 173.560 Ha (+4 %), outre les légumes d’automne sur une superficie de 100.900 Ha, soit 96 % du programme (105.000 Ha).

S’agissant des cultures sucrières, la superficie programmée pour la betterave à sucre est estimée à 53.600 Ha, contre 56.400 Ha enregistrés au titre de la saison précédente, a-t-il fait savoir, notant qu’environ 46.057 Ha ont été cultivés, soit 86 % de la superficie programmée et les emblavements sont réalisés à hauteur de 100 % en monogerme.

Pour la canne à sucre, la superficie emblavée s’élève à 12.423 Ha, dont 2500 Ha sont programmés au titre de cette saison, a-t-il expliqué, ajoutant qu’environ 1737 Ha avaient été plantés en automne (1209 Ha à El Gharb et 528 Ha au Loukkos).

à lire aussi

Par ailleurs, le ministre a souligné que les réserves des barrages à usage agricole avaient cumulé, au 21 janvier, environ 5,81 milliards de m3, au lieu de 6,22 milliards m3 l’an dernier. Le taux de remplissage de ces barrages est de 43 % contre 45 % à la même période de l’année précédente.

Il a également précisé que les récentes précipitations avaient eu un impact positif sur le secteur agricole, notamment sur le débit d’emblavement et de labour, ainsi qu’en termes d’augmentation de la demande des semences et d’amélioration les conditions de plantation des cultures d’automne, en plus de l’amélioration de la qualité du produit et des végétations dans les zones pastorales.

Depuis fin octobre dernier, le déficit pluviométrique a été résorbé grâce aux importantes pluies qui se sont abattues sur une bonne partie du territoire national, a précisé le responsable gouvernemental, ajoutant que le cumul pluviométrique moyen s’élevait à 184 mm jusqu’au 21 janvier 2021, soit presque l’équivalent des précipitations d’une année normale (184,2 mm), en hausse de 42 % par rapport à la même période de la saison agricole précédente (129,1 mm).

(avec MAP)

article suivant

LES SAMEDIS DE L’IMMO : le rendez-vous de référence pour des offres immobilières exclusives