Sahara: le Maroc doit-il être rassuré par les propos de la team Biden ?

Un communiqué de la Maison Blanche, publié le 24 janvier, est venu confirmer le soutien de l’administration Biden au processus de normalisation avec Israël, saluant les accords avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc. Sans pour autant aborder la question du Sahara.

Par

Lorsqu’il était sénateur, Joe Biden “a été président de la commission des affaires étrangères du Sénat. Il connaît ces questions, c’est sa spécialité”, rappelle l’expert. Crédit: MANDEL NGAN / AFP

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, s’est entretenu le dimanche 24 janvier avec son homologue israélien Meir Ben-Shabbat, réaffirmant “l’engagement indéfectible” de l’administration Biden à la sécurité d’Israël. Ils ont également discuté des “possibilités d’améliorer le partenariat au cours des prochains mois, notamment en s’appuyant sur le succès des accords de normalisation d’Israël avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc”, des propos rapportés par un communiqué de la Maison Blanche. Jake Sullivan n’a toutefois pas abordé la question de la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara, qui reste pour le Maroc une condition sine qua non à la normalisation avec Israël, notamment depuis le blocage de la zone tampon de Guerguerat en novembre 2020,…

article suivant

Ce que signifie la reconnaissance de la Journée internationale de l'arganier, désormais célébrée le 10 mai