Mohand Laenser : “La reconnaissance du Sahara marocain par les États-Unis est un signal très fort pour clore ce dossier”

Contacté par TelQuel, le Secrétaire général du Mouvement populaire (MP) et président de la région Fès-Meknès, Mohand Laenser, réagit à l’annonce de la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud et sur les normalisations des relations diplomatiques avec Israël.

Par

Mohand Laenser © Yassine Toumi

Sur le Sahara :

“La reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du sud est une nouvelle extrêmement importante pour nous. Les États-Unis d’Amérique sont une pièce maîtresse dans le système international. Qu’ils nous reconnaissent la légitimité de notre souveraineté sur le Sahara ne peut que nous réjouir. Mais au-delà, je pense que c’est un signal très fort pour clore ce dossier, et arrêter effectivement toutes les sournoiseries des adversaires de notre intégrité territoriale. En tant que marocain, et en tant que partisan, je ne peux qu’accueillir cette nouvelle avec joie. Il ne s’agit pas d’une complaisance, mais d’une reconnaissance d’un droit légitime.

S’agissant du Mouvement populaire, je ne peux que répéter que nous sommes extrêmement satisfaits pour plusieurs raisons. En tant que parti, nous avons toujours été au-devant de la scène en ce qui concerne la question du Sahara, comme la totalité des Marocains, mis à part quelques voix dissidentes. Le Mouvement populaire, vu son implantation, a aussi payé le prix pour le Sahara. Il n’y a pas une famille où on ne déplore pas un prisonnier, un mort ou un disparu sur le front. Nous sommes donc très heureux de cette reconnaissance de la plus grande puissance du monde.”

Sur Israël :

“S’agissant de la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, le communiqué du cabinet royal ne parle pas de reconnaissance d’Israël, mais de la poursuite du dialogue, de la défense de Jérusalem, et de la solution des deux Etats côte à côte, et évidemment des relations avec la communauté juive d’origine marocaine. Cela, à mon sens, ne change en rien à la position du soutien du Maroc à la cause palestinienne.”

article suivant

Funérailles : limitation du nombre de présents à dix personnes