Les enjeux de la candidature de Fouzi Lekjaâ au Conseil de la FIFA

En novembre dernier, la Fédération royale marocaine de football a annoncé la candidature de son président, Fouzi Lekjaâ, au Conseil de 
la FIFA. Quels sont les enjeux d’une telle candidature ? Et qui sont les concurrents du Marocain?

Par

Fouzi Lekjaâ semble avoir une petite avance sur ses challengers. Ici, en compagnie du président de la FIFA Gianni Infantino. Crédit: STRINGER / AFP

Fouzi Lekjaâ ou l’art du contrepied. Alors que les observateurs s’attendaient à voir le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) candidater à la succession d’Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football, le patron du football marocain a annoncé son intention de briguer un siège au sein du Conseil de la FIFA. Une candidature, annoncée mi-novembre, et à l’issue de laquelle Lekjaâ espère devenir le premier Marocain à intégrer cette instance, source des décisions majeures du football mondial. Décryptage des enjeux de cette élection qui se tiendra le 12 mars 2021 à Rabat.

Peser dans le game

Qu’est-ce que le Conseil de la FIFA ? Sur le papier, cette instance regroupe 46 responsables représentant les six confédérations continentales de football. Parmi eux, six responsables africains. Et c’est justement deux sièges africains qui sont remis en jeu le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés