Chakib El Khayari : “Contre le blanchiment d’argent, il faut harmoniser la législation nationale avec les normes internationales”

Le juriste et doctorant en droit des affaires Chakib El Khayari revient sur les contours du projet de loi relatif à la lutte contre le blanchiment des capitaux, discuté mardi 1er décembre à la Chambre des représentants.

Par

La première discussion du projet la loi relatif à la lutte contre le blanchiment des capitaux en Commission de justice, mardi 1er décembre, a fait émerger des divergences sur ce nouveau dispositif législatif. L’opposition ne voit pas “l’utilité” du texte, et certains de ses députés ont d’abord réclamé des études d’impact de cette loi sur l’activité économique au Maroc. TelQuel a posé trois questions au juriste et doctorant en droit des affaires Chakib El Khayari, sur les contours de ce projet de loi qui veut tenir compte des normes internationales ratifiées par le Maroc.

TelQuel : Qualifié “d’urgent” par le ministre de la Justice, le projet de loi relatif à la lutte contre le blanchiment des capitaux est resté confiné plus de 8 mois avant sa discussion cette semaine. S’agit-il d’un retard significatif ?

Chakib…

article suivant

Sahara, rapprochement Maroc-Israël, liens Rabat-Washington: les dernières confidences de David Fischer