Concept et fiabilité, ce qu’il faut savoir sur le test antigénique

Après le test PCR puis sérologique, le Maroc s’apprête à introduire le test antigénique dans sa stratégie de dépistage du Covid-19. Si son utilité a été prouvée, il ne remplace pas pour autant la fiabilité du test PCR. Éclairage avec deux spécialistes.

Par

La date de commercialisation des tests antigéniques devrait bientôt être dévoilée par le ministère de la Santé. Crédit: Waldemar Brandt / Unsplash

Il y a quelques semaines, certaines sources médiatiques révélaient l’introduction du test antigénique dans la procédure de dépistage du Covid-19, aux côtés du test sérologique et du PCR, le second étant employé depuis le début de la pandémie. Les deux spécialistes que nous avons interrogés, le virologue Moulay Mustapha Ennaji, professeur de virologie au laboratoire de l’Université Hassan II de Casablanca, et le docteur Abdelouaheb Bennani, directeur du laboratoire de biologie moléculaire à l’Institut Pasteur, ainsi que l’OMS Maroc sont unanimes : le test antigénique ne remplace pas le test PCR.

Test antigénique : kézako ?

Il s’agit d’un des trois tests agréés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et par le Maroc. Le test antigénique présente un avantage de taille face à ses deux concurrents, à savoir le test PCR et le sérologique, puisque ses résultats peuvent être…

article suivant

Sahara, rapprochement Maroc-Israël, liens Rabat-Washington: les dernières confidences de David Fischer