Maroc-États-Unis : signature d’une coopération militaire pour la période 2020-2030

Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a été reçu vendredi à Rabat, respectivement par le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administration de la Défense nationale et le Général de Corps d’Armée, Inspecteur général des Forces armées royales (FAR).

Par

Signature à Rabat d'une coopération militaire sur la période 2020-2030 entre le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, et le ministre délégué chargé de l'Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudyi. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Un communiqué de l’État-major général des FAR précise que sur instructions royales, Abdeltif Loudyi, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale, a reçu, vendredi à Rabat, le Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, en visite de travail au Royaume du 01 au 3 octobre courant.

Les deux responsables ont eu des entretiens durant lesquels ils ont examiné les différents aspects de la coopération bilatérale dans le domaine de la défense nationale, ainsi que les perspectives de leur développement, rapporte le communiqué. Les deux responsables se sont mis d’accord sur une coopération militaire entre les forces armées des deux pays sur la période 2020-2030, axée sur la consolidation des objectifs de sécurité communs, notamment, l’amélioration du degré de préparation militaire, le renforcement des compétences et le développement de l’interopérabilité des forces.

Investissement dans l’industrie de défense

Abdeltif Loudyi a également proposé de consolider la coopération militaire avec les États-Unis par la promotion de projets conjoints d’investissement au Maroc dans le secteur de l’industrie de défense, en vue de favoriser le transfert technologique et de construire progressivement l’autonomie stratégique du Royaume dans ce domaine.

Dans la même journée, le Général de Corps d’Armée, Inspecteur général des FAR, a reçu Mark Esper au niveau de l’État-major général des FAR à Rabat, a fait savoir la même source.

Les entretiens qui se sont déroulés en présence de l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Maroc, David Fischer, et de l’Attaché de Défense près l’Ambassade américaine à Rabat, ont porté sur le bilan de la coopération militaire bilatérale. Une coopération qui englobe l’organisation d’exercices combinés, l’échange de visites d’information et la participation aux différents entraînements et stages de formation.

Les deux parties ont mis en exergue leur ambition de développer les relations de coopération séculaire entre les armées des deux pays dans le même esprit d’amitié et de confiance partagée. L’approfondissement de ces relations devrait se concrétiser à travers la consolidation de la coopération technique et sa diversification pour intégrer des volets développant davantage l’interopérabilité des armées et leurs capacités à faire face efficacement aux menaces qui peuvent se produire.

Elles se sont engagées, par ailleurs, à assurer le suivi des travaux du Comité consultatif de Défense Maroc-USA, pour renforcer la coopération militaire entre les deux pays. Le point d’orgue de cette coopération reste l’organisation et le déroulement au Maroc de l’exercice combiné maroco-américain “African Lion”, exercice majeur, considéré parmi les exercices interalliés les plus importants dans le monde.

(avec MAP)

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés