Dans la bibliothèque de Mamoun Lahbabi

Ancien professeur universitaire et auteur de dix-sept romans, Mamoun Lahbabi nous propose quatre livres 
qui l’ont marqué.

Par

Mamoun Lahbabi
Mamoun Lahbabi. Crédit: Toumi

Ancien professeur universitaire et auteur de dix-sept romans, Mamoun Lahbabi nous propose quatre livres 
qui l’ont marqué.

1. L’Hôpital : récit en noir et blanc d’Ahmed Bouanani

L’Hôpital, par Ahmed Bouanani, éd. Verdier (2012).Crédit: DR
“C’est un livre du cinéaste, dessinateur et écrivain Ahmed Bouanani, qui raconte le séjour d’un patient dans un hôpital psychiatrique de Casablanca. Il se retrouve confronté à un nouveau quotidien, et découvre celui des autres malades avec qui il cohabite. Il s’agit d’un roman d’une intensité absolument remarquable et d’une sensibilité bouleversante. Le problème que me pose ce livre, de même que son auteur, est qu’il est malheureusement complètement oublié. Bien que Bouanani soit décédé en 2011, le texte a été publié après sa mort, et a eu une durée d’existence très brève. Je ne saurai dire pourquoi, alors que c’est une merveille absolue. C’est pour moi un des meilleurs romans qui aient été écrits depuis une cinquantaine d’années au Maroc.”

2. La Pitié dangereuse, de Stefan Zweig

article suivant

Bonnes feuilles : “La face ‘cachée’ des sociétés civiles au Maghreb : un espoir pour demain ?”