Vahid Halilhodzic dresse les contours de la nouvelle identité de jeu du Maroc

En présentant ce 1er octobre, sa liste des 24 joueurs retenus pour affronter le Sénégal et la République démocratique du Congo, en octobre, le sélectionneur Vahid Halilhodzic en a profité pour revenir sur sa première année à la tête des Lions de l'Atlas. Une conférence de presse atypique où il a notamment dévoilé les grandes lignes auquel les Lions devront s'atteler.

Par

Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'équipe nationale. Crédit: Aicpress

Après des mois de parenthèse cloîtrés dans leur tanière, Covid-19 oblige, les Lions préparent leurs prochaines sorties. Un programme de taille qui verra le Maroc se mesurer à Rabat, au Sénégal le 9 octobre puis la République démocratique du Congo, le 13 octobre.

Une première équipe, “certainement la meilleure d’Afrique avec l’Algérie et qui dispose d’un Sadio Mené qui est l’un des meilleurs joueurs au monde” a expliqué le sélectionneur national Vahid Halilhodzic, en conférence de presse ce 1er octobre. C’est un très bon test pour savoir où nous nous situons face à l’une des deux meilleurs équipes d’Afrique”. Quant à la RDC, le sélectionneur le décrit comme un “bon test pour voir comment notre équipe se comporte dans ce genre de rencontre face à avec une équipe typiquement africaine, puissante, costaud et agressive”.

En somme : un dernier banc d’essai “hyper important”, pour le sélectionneur national Vahid Halilhodzic. “C’est la dernière fois que je pourrais tester, analyser et tenter certaines choses, avant nos prochaines échéances officielles car il faudra enchaîner avec les qualifications à la prochaine Coupe d’Afrique et à la Coupe du monde”.

Revenants et nouveaux visages

Fidèle à ses principes, le sélectionneur a placé le curseur sur les mots de  “travail” et “d’exigence” pour le prochain rassemblement. Des notions qu’il n’a cessé de répéter, arguant son intention de voir des joueurs “à 101% plutôt qu’à 100%”, a-t-il détaillé, ce 1er octobre, dans une conférence de presse qui devait marquer le retour de la sélection nationale après des mois d’absence.

Arrivé en août 2019 pour impulser un nouveau cycle à l’équipe nationale, le sélectionneur n’a pas dévié de son sillon en dévoilant une liste caractérisée par des revenants, mais aussi des nouveaux visages. La donne est claire : sur les vingt-six joueurs convoqués pour les matches d’octobre (dont deux gardiens seulement), quatorze d’entre-eux ont disputé moins de dix matches sous les couleurs du Maroc en A. “Je sais que j’ai été beaucoup critiqué pour avoir testé un grand nombre de joueurs lors des derniers matches, se défend le coach bosnien des Lion. Mais encore une fois, j’ai préféré retenir les joueurs qui avaient vraiment l’envie de venir et surtout ceux qui jouent et sont performants avec leurs clubs”.

Il y a donc ceux auquel on s’attend à être des néo-habitués, à l’instar du pensionnaire du Standard de Liège, Selim Amallah qui avait donné satisfactions sous ces dernières sorties ou encore l’ancien protégé de Walid Regragui au FUS de Rabat, Nayef Aguerd. Le défenseur central, signe un début de saison très interessants en Ligue 1 sous ses nouvelles couleurs rennaises, tant il s’est rapidement intégré dans le système de Julien Stéphan et compte déjà deux buts sur coups de pied arrêtés à son actif.

Aux postes offensifs, Oussama Tannane, Omar El Kaddouri, Achraf Bencharki ou encore Zakaria Labyad font également parti des joueurs appeler à porter à nouveaux le maillot. Des joueurs “de qualité”, évoluant dans de bons clubs, a expliqué pour chacun le sélectionneur, mais qui par le passé n’ont pas suffisamment montré avec le Maroc à son goût. Nouvelle et dernière chance pour eux de convaincre ?

Coté nouveau visage, le nom qui sera certainement le plus retenu est Munir El Haddadi. Le pensionnaire du FC Séville, récent champion d’Europe, vient tout récemment de bénéficier du changement de statuts sur la nationalité sportive par la FIFA – une mesure poussée par le président de la Fédération royale marocaine de football, Faouzi Lekjâa. D’autres noms s’y ajoutent tels que les défenseurs-centraux Mmae Samy (24 ans, Saint-Trond) dont le sélectionneur ne sait “toujours pas si le problème administratif est réglé” ou le natif de Kénitra, Sofiane Chakla, 27 ans et évoluant à Villareal : “C’est un garçon qui n’est pas titulaire avec son club mais qui a montré, lors de matches amicaux, de bonnes qualités dans les duels et de relance”.

Petit détail et surprise qui a amusé  bon nombre de personnes : la présence de la coqueluche du football national, Achraf Hakimi dans la liste… mais parmi les attaquants. Devant le tableau tactique, le sélectionneur a laissé entrevoir la possibilité de l’utiliser plus haut sur le terrain dans son couloir préférentiel, à droite. L’ancien locataire du Real Madrid et du Borussia Dortmund a déjà signé deux passes décisives et un but, en deux matches sous ses nouvelles couleurs de l’Inter Milan.

Le Maroc, vers une nouvelle identité de jeu

Parmi les absents notables, on retrouve particulièrement Adel Taarabt, apprécié par le sélectionneur mais récemment blessé, mais aussi Younès Belhanda en instance de départ du club stambouliote. Enfin, le cas Abderrakazak Hamdallah a de nouveau fait parler. Avant que le sélectionneur ne referme le dossier : Il n’y a pas à beaucoup polémiquer là-dessus aujourd’hui, a-t-il dit en répondant à la question d’un journaliste. Il a refusé une première fois ma convocation et a réaffirmé à Mustapha Hadji qu’il préférait rester dans son club. C’est quelque chose qu’il a même publié sur ses réseaux sociaux. Il n’y a pas de discussion à avoir, je ne vais aller le supplier non ?

On l’aura compris, en faisant sa rentrée des classes, Vahid Halilhodzic trace les nouvelles lignes de la sélection avant des échances cruciales.Une idée de jeu que “Coach Vahid” a détaillé dans un document “uniquement à l’adresse du staff et des joueurs”, en présentant la couverture d’un livret.

L’ouvrage, sur lequel il travaille depuis le mois de mars, “axe l’identité de jeu du Maroc” pour les années à venir et revient sur différentes notions tactiques comme l’animation offensive et défensive, “l’importance du bloc” dans la récupération de balle et les lacunes à combler. Parmi elles, les pertes de balles suite à des touches, “sur un match on a perdu 80% de ballon en touche, soit 13 ou 14 fois une occasion de se fatiguer à récupérer la balle plutôt que d’attaquer”.

Et de réaffirmer de nouvelles exigences au niveau psychologique, comme pour illustrer l’ensemble de son propos :   “J’ai beaucoup regardé l’histoire du football marocain et nous devons nous montrer plus costaud mentalement et avoir plus de fierté à porter le maillot du Maroc”, a expliqué l’ancien entraîneur du FC Nantes. Je veux installer une culture de la gagne, surtout lorsque l’on joue à l’extérieur où ce n’est pas toujours facile avec la pression du public, l’arbitrage, les conditions de l’Afrique. C’est ça qui va nous permettre de nous forger un caractère et avoir les armes pour se qualifier.”

La liste des Lions de l’Atlas pour les rencontres contre le Sénégal et la République démocratique du Congo

Gardiens de buts :Monir El Kajoui (Hatayspor/TUR). Yassine Bounou (FC Séville/ESP).
Défenseurs : Issam Chebake (Malatyaspor/TUR). Hamza Mendyl (Schalke 04/ALL). Nabil Dirar (Fenerbahçe/TUR). Noussair Mazraoui (AFC Ajax/Pays Bas). Saiss Ghanem (Wolverhampton/ANG). Zouhair Feddal (Sporting/POR). Nayef Aguerd (Stade Rennais/FRA). Samy Mmaee A Nwambebe (K Saint-Trond/BEL). Sofian Chakla (Villarreal CF/ESP)
Milieux de terrain:
Sofyan Amrabat (Fiorentina/ITA). Hakim Ziyech (Chelsea/ANG). Selim Amallah (Standard de Liège/BEL). Oussama Tannane (Vitesse Arnhem/Pays-Bas). Aymen Barkok (Dusseldorf/ALL). Driss Saddiki (Willem II/Pays-Bas). Nassim Boujellab (Schalke 04/ALL) Omar El Kaddouri (PAOK Salonique/GRE).
Attaquants: Achraf Hakimi (Inter Milan/ITA) Achraf Bencharki (Zamalek/EGY). Munir El Haddadi (Séville FC/ESP) Mohamed Rharsalla (Solvan Bratisalava/SVQ). Zakaria labyad (AFC Ajax/HOL). Youssef El Arabi (Olympiakos FC/GRE). Youssef En-NesyriYoussef (Séville FC/ESP)

 

 

article suivant

Brute France