Fatima Abouali : “Notre loi antidopage est robuste”

Fatima Abouali, ex-cadre du ministère de la Jeunesse et des Sports, vient de prendre la tête de la nouvelle Agence marocaine de lutte contre le dopage. L’agence aura pour mission d’assainir le monde du sport, régulièrement entaché par des affaires de dopage. Entretien.

Par

Un technicien analyse des échantillons dans un laboratoire accrédité par l'Agence mondiale antidopage à Nairobi, au Kenya. le 7 juin 2019. Crédit: Tony Karumba/AFP

TelQuel : Pourquoi la création de l’agence antidopage a pris tant de temps, alors que les affaires de dopage dans le sport défraient la chronique depuis plusieurs années ?

Fatima Abouali, présidente de l’Agence marocaine de lutte contre le dopage.
Fatima Abouali : Suite à la lettre royale adressée lors des premières Assises nationales du sport en octobre 2008, un projet de loi visant à créer une commission nationale de lutte contre le dopage a été déposé mais il y a eu plusieurs changements de gouvernements et de remarques et objections concernant ce projet de loi de la part des parlementaires, ce qui a retardé sa création. Le Maroc a cependant ratifié la convention de l’UNESCO contre le dopage dans le sport en 2009, et celle du Conseil de l’Europe…

article suivant

Tourisme : Ryanair repart à l’assaut du Maroc