Un nouveau dispositif organisationnel pour la prise en charge des cas Covid-19 

Dans une circulaire datée du 16 septembre, le ministère de la Santé a mis en place un nouveau dispositif organisationnel pour la prise en charge des cas positifs au coronavirus, fondé sur la coopération de deux structures sanitaires : les Structures de proximité de référence Covid-19 et les Établissements de soin de santé primaire.

Par

Les Établissements de soin de santé primaire (ESSP) et les Structures de proximité de référence Covid-19 (SPR), intervenant à différentes étapes de dépistage, devraient permettre de fluidifier la prise en charge des cas positifs. Crédit: Mufid Majnun/Unsplash

Mercredi 16 septembre, le ministère de la Santé a émis une nouvelle circulaire adressée aux directeurs et directrices régionaux de la santé, modifiant ainsi le contenu de la précédente, datant du 2 septembre, et ce afin d’actualiser le protocole de prise en charge des patients Covid-19 et de présenter un nouveau dispositif organisationnel. Une nouvelle organisation qui devrait fluidifier la répartition et donc la prise en charge des patients.

Fondé sur une complémentarité entre les Établissements de soin de santé primaire (ESSP) et les Structures de proximité de référence Covid-19 (SPR), ce nouveau dispositif verra sa coordination assurée par le Service du réseau des établissements de santé (SRES).

Les ESSP pour l’identification des cas

Le document établit également les prérogatives de chacune de ces structures médicales. Les ESSP sont à présent chargés d’assurer l’identification des cas suspects ainsi que leur orientation vers les structures appropriées, le suivi à domicile des cas diagnostiqués et l’investigation des éventuels cas probables et clusters aux côtés des équipes d’investigation rapide.

Organigramme extrait de la circulaire ministérielle du 16 septembre.

Ils participeront également à la réalisation de tests sérologiques, et à “l’opérationnalisation du système de veille au niveau des établissements scolaires et universitaires” relevant de leurs zones respectives.

Le relais des SPR

De leur côté, les Structures de proximité de référence Covid-19 (SPR), dont la création tiendra principalement compte de la situation épidémiologique locale et des ressources humaines et techniques dont dispose l’établissement, seront tout d’abord chargées d’identifier et de trier les cas référés par les ESSP, et d’orienter les cas présentant des signes de gravité vers des structures hospitalières.

Le document établit également que les SPR pourront réaliser des prélèvements pour test PCR et prescrire des médicaments « pour les cas éligibles au traitement à domicile après réalisation d’un ECG”.

article suivant

Brute France