Rentrée scolaire, une équation à plusieurs inconnues

Pour plus de 8 millions d’élèves, la rentrée se fera virtuellement pour certains, physiquement pour d’autres. Un choix cornélien pour les parents d’élèves tenus dans le flou par un arbitrage sidérant du ministère de l’Education, qui a décidé de ne pas décider, se dérobant à ses responsabilités… Et que chacun se démerde !

Par

Derrière les grandes lignes directrices 
du ministère, chaque école devra se débrouiller. Crédit: Andrej ISAKOVIC / AFP

C’est une rentrée peu ordinaire qui attend les 8 millions d’élèves marocains. Lundi 7 septembre, près de six mois après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, écoliers, collégiens et lycéens devront regagner les bancs de l’école… ou rester chez eux. Après des semaines d’interrogations sur le modèle d’enseignement adopté pour cette nouvelle année scolaire, le ministère de l’Education nationale a finalement tranché. Le modèle d’enseignement à distance sera privilégié, mais les parents pourront faire le choix du présentiel pour leurs enfants, à condition d’en informer l’établissement scolaire via un formulaire à déposer avant la rentrée.

Manque de visibilité

Un cruel dilemme pour certains parents d’élèves, qui n’a pas manqué de faire bondir les associations représentatives. “La communication du ministère n’est pas claire et donne une image assez abstraite…

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés