E-commerce : comment le Covid-19 a enrôlé les derniers réfractaires

Pendant le confinement, de nombreux Marocains se sont adonnés à des achats en ligne, un engouement qui a généré une explosion de la vente numérique. Les plateformes de e-commerce déjà installées ont dû alors renforcer leur capacité de distribution, quand les commerçants, jusque-là novices dans le digital, ont été contraints de franchir le pas du 2.0. Zoom sur une mutation forcée.

Par

Pour Mehdi Alaoui, vice-président de l'APEBI, "le Covid-19 a été le premier allié du e-commerce au Maroc". Crédit: Unsplash

En chinois mandarin, le mot crise se dit wei-ji. Ce terme comprend deux caractères : wei veut dire “danger” et ji signifie “opportunité”. Une crise serait donc “une opportunité au cœur du danger”. Pour plusieurs patrons d’entreprises, l’e-commerce a été cette opportunité de la crise sanitaire. Mehdi Alaoui fait partie de ceux qui partagent cette vision. Le vice-président général de l’APEBI (Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring) pense en effet que “dans chaque problème, il y a une opportunité pour ceux qui sont agiles et savent s’adapter”. Il développe son propos : “Le Covid-19 a apporté plusieurs bonnes nouvelles pour le e-commerce : il a été un catalyseur pour doubler, et parfois tripler le carnet de commandes de plusieurs entreprises. La…

article suivant

La filiale casablancaise des cinémas Pathé Gaumont se restructure et augmente son capital