Ministère de l’Équipement : 15 morts et plus de 300 blessés sur la route les 26 et 27 juillet

Le ministère de l’Équipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau a collecté et analysé les données relatives aux accidents de la circulation routière entre le 26 et le 27 juillet 2020.

Par

Craignant de se retrouver isolés et loin de leurs familles, des milliers de voyageurs se sont précipités en direction des autoroutes, où des embouteillages monstres les attendaient, dans la nuit du 26 juillet.

Dans un communiqué publié ce mercredi 29 juillet, le ministère des Transports dévoile avoir collecté et analysé les données relatives aux accidents corporels de la circulation routière enregistrées sur l’ensemble du réseau routier national en rase campagne durant les journées du 26 et 27 juillet 2020. Voici ce qui a été constaté :

  • Durant les 24 heures complètes de la journée du dimanche 26 juillet 2020, 96 accidents corporels ont été enregistrés, faisant 9 morts, 19 blessés graves et 146 blessés légers. La journée du lundi 27 juillet 2020 a enregistré 103 accidents, faisant 6 morts, 7 blessés graves et 141 blessés légers.
  • Les statistiques précitées ne diffèrent pas significativement de celles enregistrées à la même période les années antérieures. En effet, les moyennes journalières du mois de juillet 2019 font ressortir 82 accidents corporels, 7 tués, 12 blessés graves et 127 blessés légers. En outre, les moyennes journalières du mois de juillet sur la période 2015-2019 se situent à 84 accidents corporels, 8 tués, 18 blessés graves et 132 blessés légers.
  • Les statistiques des accidents corporels et victimes de la circulation routière en agglomération durant ces deux jours ne présentent aucune anormalité significative par rapport aux données des autres jours de la semaine.

Hier soir, mardi 28 juillet, Autoroutes du Maroc annonçait 17 accidents et aucun décès sur son réseau autoroutier du dimanche 26 juillet à 19 heures au lundi 27 juillet à 6 heures.

article suivant

Décès à Paris de l'artiste peintre marocain Mohamed Melehi des suites du Coronavirus