Autoroutes du Maroc : 17 accidents dans la nuit du dimanche 26 juillet, aucun décès à déplorer

Deux jours après le dimanche noir sur le réseau autoroutier, une source autorisée au sein d’Autoroutes du Maroc présente à TelQuel le bilan des accidents recensés sur l’intégralité du territoire national.

Par

Craignant de se retrouver isolés et loin de leurs familles, des milliers de voyageurs se sont précipités en direction des autoroutes, où des embouteillages monstres les attendaient, dans la nuit du 26 juillet.

Selon une source autorisée au sein de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), le bilan des accidents sur le réseau autoroutier s’élève à moins d’une vingtaine. En effet, du dimanche 26 juillet à 19 heures au lundi à 6 heures, 17 accidents ont été comptabilisés sur l’intégralité du territoire national. Aucun décès à déplorer.

à lire aussi

“Très rapidement, tous les acteurs intervenant sur le réseau autoroutier se sont mobilisés en présence des autorités locales afin de sécuriser le trafic, le fluidifier afin de libérer les voies, et atténuer le nombre d’accidents,” assure notre source.

Plus de 325.000 véhicules en 11 heures

Elle indique également que le trafic routier a connu un retour à la normale à partir du lundi 27 à 4 h 30 du matin. Cela dit, “le PK21 (Berrechid – Casablanca) a nécessité plus de temps pour se dissiper”. Sur cet axe-là, le trafic n’est revenu à la normale que vers 6 heures du matin.

“Les usagers ont fait preuve dans leur majorité d’une patience exemplaire”

Source ADM

Par ailleurs, la même source indique que “le trafic enregistré sur le réseau autoroutier entre le dimanche 26 à 19 heures et le lundi 27 à 6 heures a été deux fois supérieur au trafic d’une journée équivalente sur la même tranche horaire”. Sur l’intégralité du territoire national, le nombre de véhicules ayant transité sur le réseau autoroutier a dépassé les 325.000 en seulement 11 heures.

Les gares de péage ayant connu des pics simultanés sont les suivantes : la section Casablanca-Berrechid (avec une fréquentation multipliée par 4,2 en comparaison avec une journée équivalente chargée), la gare de péage de Bouznika (avec une fréquentation multipliée par 2,5 en comparaison à une journée équivalente chargée), et la gare de péage de Sidi Allal El Bahraoui (avec un trafic multiplié par 2 en comparaison avec une journée équivalente chargée).

ADM insiste par ailleurs sur le fait que “les usagers ont fait preuve dans leur majorité d’une patience exemplaire sans laquelle les interventions n’auraient pas abouti”, et précise que “les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux ne reflètent pas cette réalité”.

Pour rappel, cette situation inédite au bord des autoroutes fait suite à la décision des ministères de la Santé ainsi que de l’Intérieur de fermer huit villes du royaume : Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Marrakech, Casablanca, Settat, Berrechid.

article suivant

Confinez-nous... mais un jour par semaine seulement : la nouvelle suggestion du HCP