Café maure de Rabat : l’Unesco nie avoir été informée du projet de restauration

Le mythique Café maure de Rabat, situé dans la kasbah des Oudayas classée au patrimoine mondial de l’Unesco, a été démoli. Alors que les parties prenantes assurent qu’il s’agit d’un projet de restauration à l’identique et que l’Unesco en a été notifiée, l’instance onusienne affirme le contraire.

Par

Le Café maure des Oudayas, le 15 juillet 2020. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Le mythique Café maure de Rabat, situé dans la kasbah des Oudayas classée au patrimoine mondial de l’Unesco, a été démoli. Dans une déclaration à l’agence de presse espagnole EFE le 17 juillet, le maire de Rabat, Mohamed Sadiki, soutient que la reconstruction du café coûtera 12 millions de dirhams (1,1 million d’euros), et que l’Unesco — qui en 2012 a donné à Rabat le titre de ville du patrimoine mondial — a été notifiée et a donné son accord car “la reconstruction sera identique”.

à lire aussi

Sauf que l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture nie les propos avancés par le maire. Dans une déclaration écrite adressée à l’EFE le 17 juillet, elle assure que “l’Unesco n’a pas été informée ou consultée à ce jour sur ce projet”.

Pour rappel, en juillet 2019, l’Unesco avait exprimé plusieurs critiques à l’encontre du Maroc au sujet de sa gestion du programme d’aménagement et de développement “Rabat, ville lumière”. L’institution onusienne regrettait “vivement” que les détails complets du programme et des projets individuels le composant “n’aient pas été soumis à l’avance pour examen par l’ICOMOS (…) et qu’aucune évaluation d’impact sur le patrimoine n’ait été soumise au Centre du patrimoine mondial”, comme demandé par le comité lors de l’inscription de la ville sur la liste de l’Unesco.

article suivant

L'Institut français du Maroc lance un fonds de soutien dédié à la production de spectacle vivant