Dans la bibliothèque de... Stéphanie Gaou

Libraire, galeriste et auteure, elle considère que la littérature “empêche de se précipiter dans les précipices.” Stéphanie Gaou nous parle de ces quatre livres-clés.

Par

Libraire, galeriste et auteure, elle considère que la littérature “empêche de se précipiter dans les précipices.” Stéphanie Gaou nous parle de ces quatre livres-clés.

1. Critique du jugement de Pascal Quignard   

“J’ai sélectionné ce livre parce qu’il représente tout un travail de réflexion autour des publications de Kant. L’auteur n’est pas vraiment un philosophe, c’est un homme de lettres qui possède une œuvre assez conséquente depuis une quarantaine d’années. Je trouve que cet ouvrage est une sorte de quintessence de son travail : il commence ce livre en disant qu’il a passé sa vie à juger les autres sur le plan professionnel, et qu’un jour, il décide d’abandonner le jugement, l’opinion, la critique envers l’autre, pour se consacrer à la pensée profonde et à sa passion, qui est celle de l’écriture. C’est un livre assez passionnant car il décortique tous les arcanes de la critique. Il explique comment on grandit lorsque enfant nous sommes élevés par des parents qui eux-mêmes nous conditionnent sans s’en rendre compte.”

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré