Reconfinement : la mise en garde des ministères de l’Intérieur et de la Santé

Le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur ont publié un communiqué dans lequel ils tirent la sonnette d’alarme suite au non-respect des mesures sanitaires depuis le déconfinement des deux zones en juin dernier.

Par

Les enfants ont désormais le droit de sortir après plus de trois mois de confinement. Conscient de la situation, ce papa veille, tout de même, à ce que ses enfants portent leur masque pour éviter tout risque de contamination. Crédit : Rachid Tniouni/TelQuel

Le ministère de l’Intérieur et celui de la Santé appellent les citoyens marocains et les commerces à continuer de respecter les mesures sanitaires contre la propagation du Covid-19. En effet, le dimanche 28 juin, le nombre de cas de contamination au Maroc était 12.052. Ce dimanche 12 juillet, le ministère annonçait 15.635 cas, soit une hausse de plus de 3500 cas de contamination en deux semaines.

Le nombre de contaminations monte en flèche car le nombre de tests de dépistage a augmenté avec la campagne de dépistage des entreprises qui ont pu reprendre leurs activités, mais aussi à cause du relâchement remarqué chez certains citoyens, qui ne mettent plus de masques ou ne respectent pas la distanciation physique dans les commerces, cafés et restaurants, notent les deux communiqués.

Selon le ministère de la Santé, ce relâchement cause la hausse des cas graves de contamination qui nécessitent des lits de réanimation. Sur ce ton, les deux ministères les plus impliqués dans la lutte contre l’épidémie adressent un message au citoyen : le Maroc n’a toujours pas dépassé la crise, et c’est uniquement grâce à l’implication de tous, que le pays pourra véritablement retrouver une vie normale. En attendant, l’Intérieur rappelle que le port du masque, la distanciation physique et toutes les mesures sanitaires sont toujours en vigueur.

article suivant

Arrivée à Beyrouth de l’aide marocaine médicale et humanitaire d’urgence au Liban