Hommage: le parcours silencieux de Abdessamad Dinia

Homme aux ressources multiples, il donnait sans compter, s’oubliant au passage. L’un des premiers metteurs en scène de théâtre au Maroc, acteur et réalisateur de radio et de télévision, son œuvre est aussi riche que mal connue. Il s’est éteint le 3 juin. Il avait 82 ans.

Par

Abdessamad Dinia prend part à plusieurs longs métrages et séries télévisées comme acteur, assistant-réalisateur ou agent de casting. Crédit: DR

Ombre! Refuge pour mieux scruter la lumière baignant l’autre. Jusqu’à l’abîme, au-delà de l’embrasement. Ombre… Abdessamad Dinia y élit domicile pour ne la quitter que pieds devant, en ce pesant confinement. Sa vie est religieusement partagée entre création et discrétion. Dinia se fait petit avec grandeur. A la fin d’une couturière ou d’une avant-première, on appelle le metteur en scène pour fouler des planches qu’il astique avec tant d’amour, mais il n’est déjà plus de la partie, il est parti. L’ovation, il la laisse se répartir entre celles et ceux qu’il dirige avec penchant.

“Pratiquement plus personne de ses amis du métier ne venait s’enquérir de son état. Mais nous, sa famille, étions toujours présents”

Naïma Louadni
C’est en privé, blindé d’un humour cinglant, qu’il commente ou démonte. Offrez-lui une rose, il en…

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi