Adnane Ben Halima, Huawei : “Le Maroc pourrait être le premier pays d’Afrique à lancer la 5G”

Sanctions américaines contre Huawei, impact du Covid-19, déploiement de la 5G, coopération avec le ministère de la Santé… Dans cette interview, Adnane Ben Halima, vice-président en charge des affaires publiques pour la zone méditerranée dans la région Afrique du Nord de Huawei, répond aux questions chaudes.

Par

Adnane Ben Halima, vice-président en charge des affaires publiques pour la zone méditerranée dans la région Afrique du Nord de Huawei. Crédit: DR

TelQuel : Commençons par un point crucial, d’actualité, concernant l’impact de la pandémie sur les ventes de smartphones.  Selon l’institut spécialisé Gartner, ces ventes ont reculé de 20 % au 1er trimestre. Huawei étant le 2e fabricant au monde, il est le plus impacté avec pratiquement 30 % de ventes en moins (27,3 %). Comment cela vous a-t-il globalement impacté, et qu’en est-il du marché maghrébin ?  Adnane Ben Halima : C’est vrai qu’il y a un impact sur la partie retail, mais qui diffère d’un pays, d’un continent à l’autre. Je n’ai pas de chiffres exacts pour le moment, la période de Covid-19 n’étant pas finie. Cependant, Huawei a l’avantage d’avoir un portefeuille large, avec notamment de l’infrastructure pour les opérateurs. Sur cette partie-là, il y avait beaucoup de travail à faire.

“Pendant le confinement, le trafic data a…
article suivant

Maroc-Ethiopie: Le mégaprojet d'usine d'engrais à 3,7 milliards de dollars officiellement scellé