Après la reprise de la contestation, les étudiants médecins menacent de faire grève

Après 10 mois de répit, les étudiants des facultés de médecine et de pharmacie reprennent le mouvement de contestation. La cause ? “Le gouvernement a failli à ses engagements tenus dans le cadre de l’accord conclu avec la CNEM”.

Par

Image d'illustration Crédit: Reda Anouar

Le torchon brûle à nouveau entre les étudiants des facultés de médecine et de pharmacie et le gouvernement. À quelques jours de la fin du confinement, les futurs médecins reviennent à la charge et reprennent leur mouvement de contestation. Dans un communiqué diffusé le 7 juin, la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM) a annoncé la reprise de “la bataille de dignité jusqu’à l’amélioration de la situation financière des médecins internes des hôpitaux provinciaux et régionaux”. Une bataille qui remet en question l’accord conclu le 28 août 2019 avec le ministère de la Santé et le ministère de l’Éducation nationale et sur la base duquel les étudiants en médecine, médecine dentaire et en pharmacie, avaient rompu le mouvement de boycott des cours théoriques et pratiques et des examens universitaires.

Urgences

Alors que nous avons honoré nos obligations, nous n’avons…

article suivant

Après une nouvelle tentative d’obstruction à Guergarat, le Polisario rappelé à l’ordre par l’ONU