Mohammed VI-Youssoufi, le protocole du cœur

Depuis l’éviction de Youssoufi du poste de Premier ministre en 2002, Mohammed VI n’aura de cesse de faire oublier cet accroc à la “méthodologie démocratique”, en multipliant les marques sincères de bienveillance envers le leader socialiste. Entre les deux hommes s’est écrit, ces dernières années, un roman de complicité et d’empathie mutuelles. Malgré tout…

Par

Mohammed VI suivait de près l’état de santé de l’ex-Premier ministre. Ici, à son chevet, à l’hôpital Cheikh Khalifa en octobre 2016. Crédit: MAP

Nous prenons la pleine mesure de cette perte cruelle. Nous nous rappelons combien l’illustre défunt s’était engagé, dès la première heure, dans la lutte anticoloniale et avec quelle humilité et quelle abnégation il consacra toute sa vie au service des causes sacrées de son pays”, ainsi rend hommage Mohammed VI à feu Abderrahmane Youssoufi. Le décès, dans la nuit du vendredi 29 mai du leader socialiste, figure phare de la résistance et totem du mouvement national, a soulevé une émotion nationale.

Sous Mohammed VI, toutes les fois que le cabinet royal diffusera un communiqué officiel mentionnant Youssoufi, les mots “patriotisme”, “valeurs”, “principes”, “défense des intérêts supérieurs”, reviennent

Qu’on l’ait côtoyé de près ou qu’on ait suivi son parcours historique par le truchement des médias, nul…

article suivant

Polémique sur les vols spéciaux, un Paris-Fès en classe éco à plus de 10.000 dirhams