Marie-Louise, la Dame des livres

Figure essentielle du livre au Maroc, Marie-Louise Belarbi s’est éteinte le 28 mai. Libraire, éditrice, militante de la culture et des libertés, la Dame du Carrefour des livres et de Tarik éditions laisse un souvenir inoubliable.

Par

FIGURE ESSENTIELLE DU LIVRE AU MAROC, MARIE-LOUISE BELARBI S’EST ÉTEINTE LE 28 MAI.

Le 2 juillet 2011, au café littéraire au Club de l’USM à Casablanca, ils ont été plus de 150, de toutes générations et de tous milieux, à venir “dire merci à Marie-Louise”. Près de dix ans plus tard, à l’annonce de sa disparition, l’émotion est vive parmi tous ceux à qui elle a fait aimer les livres. “C’était une dame unique”, soupire Bichr Bennani, son complice depuis quarante ans, dans ce combat de tous les jours qu’est celui pour la culture au Maroc. Pour la culture et pour les libertés, dans un inextricable élan. “Marie-Louise était une amoureuse des droits humains et des libertés d’un point de vue total, et en toute discrétion. Elle était convaincue de la nécessité de se battre à ce niveau-là.”

À Tarik éditions

article suivant

Les trois piliers du PLF rectificative 2020