Serge Caroli : “Veut-on que les sociétés perdurent ou qu’elles se cassent la gueule ?

Serge Caroli, iconique patron de l'Atlantic Beach

Smyet bak ? Ivan. Smyet mok ? Jeanne. Nimirou d’la carte de résidence ? BE17134X. Dès la mi-mars mars, le ministère de l’Intérieur a décidé de suspendre l’activité des restaurants et des cafés. La restauration fait partie des secteurs les plus durement touchés par la crise. Accusez-vous le coup ? Evidemment, on accuse le coup ! De toutes les manières, on n’a pas le choix. Vu l’ampleur de la crise, il était tout à fait normal que les autorités publiques prennent la décision de fermer les espaces de rassemblement comme les restaurants. Aujourd’hui, la question qui me taraude est de savoir jusqu’à quand allons-nous tenir ? Et c’est une autre histoire. Dans quelle mesure cette crise a-t-elle siphonné vos caisses ? Nous avons perdu beaucoup d’argent, les dégâts sont importants. A titre indicatif, nous n’avons payé qu’une partie de nos charges locatives car la banque ne nous a pas accordé le montant de prêt demandé. Le problème qui se pose à nous aujourd’hui, c’est que nous avons impérativement besoin d’un système qui nous permette de redémarrer de manière efficace notre…

article suivant

Confinez-nous... mais un jour par semaine seulement : la nouvelle suggestion du HCP