Le tabagisme, facteur de protection ou d’aggravation de la Covid-19 ?

Plusieurs études ont relevé des effets positifs du tabac contre le nouveau coronavirus (Covid-19). L’OMS a réagi rapidement contre ce qu’elle appelle « un lobbying de l’industrie du tabac ». Le ministère de la Santé a interagi, ce dimanche 31 mai, en alertant contre les effets du tabagisme sur l’aggravation des cas de contamination au coronavirus. Les détails.

Par

Le tabac protège-t-il de la Covid-19 ? D’après quelques études récentes reprises par plusieurs médias, être fumeur éviterait de tomber malade du coronavirus. C’est pour balayer cette idée que le ministère de la Santé, l’Institut de recherche sur le cancer (IRC) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont organisé, dimanche 31 mai (Journée mondiale sans tabac), un webinaire sous le thème « Tabac et Covid-19 ». L’objectif des experts, médecins et scientifiques qui ont pris part à ce séminaire virtuel est de partager les actualités en matière de lutte contre le tabac dans le contexte de la pandémie de la Covid-19.

Le tabac, un bouclier contre la Covid-19 ?

Depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus, plusieurs études ont été publiées mettant en lumière…

article suivant

4 juillet, 18h: 534 cas en 24 heures, 13 822 au total