Des installations sportives seront utilisées pour le baccalauréat

C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Éducation nationale Saaïd Amzazi dans une intervention télévisée datée du 19 mai. Le ministre a également évoqué la tenue des examens pour l'enseignement supérieur.

Par

Le ministre de l’Éducation nationale, qui était l’invité de l’émission “Questions sur Corona” diffusée mardi 19 mai au soir sur 2M, a inscrit cette mesure dans la diversification des espaces devant abriter les examens de fin d’année pour veiller au respect des mesures sanitaires, notamment la distanciation sociale.

Coopération gouvernementale

Dans ce sens, Saaïd Amzazi a relevé que grâce à la coordination étroite entre les départements gouvernementaux, tous les établissements d’enseignement seront désinfectés plusieurs fois par jour, des masques seront distribués et des outils de mesure de température mis à disposition. Le respect de la distanciation sociale sera assuré à travers la mobilisation d’une salle de classe pour 10 candidats.

Le ministre a affirmé qu’aucune décision ne sera prise sans coordination avec les autorités sanitaires, le ministère de l’Intérieur et le chef du gouvernement, notant qu’afin de garantir l’égalité des chances entre tous les élèves, il a été décidé que les sujets d’examen ne porteront que sur les cours dispensés dans le cadre de l’enseignement présentiel avant la date de suspension des études (le 14 mars 2020).

Passant en revue le calendrier des examens et les différentes mesures prises pour préserver la santé des élèves, le ministre a cité notamment l’annulation de l’examen régional pour la 3e année de collège, et local pour la 6e année du primaire, affirmant que seules les notes des contrôles organisés jusqu’au 14 mars dernier seront prises en compte pour ces niveaux.

À l’instar du secteur public, le ministre a indiqué que les cours présentiels dans l’enseignement privé ne reprendront pas durant la période d’été.

Enseignement supérieur

Concernant l’enseignement supérieur, Saaïd Amzazi a rappelé que les examens auront lieu en septembre dans les établissements à accès ouvert et à partir de mi-juillet pour les établissements à accès limité, avec adoption du principe de flexibilité dans l’organisation des épreuves.

Les étudiants peuvent discuter à distance leurs projets de fin d’études ainsi que leurs thèses de doctorat, en veillant au respect des mesures de prévention et de sécurité sanitaires, pour réaliser leurs travaux de recherche scientifique nécessaires, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a fait savoir que le mois de septembre prochain serait consacré au rattrapage et au soutien pédagogique des élèves, en mode présentiel, en vue de renforcer leurs acquis et leur permettre de poursuivre leur cursus dans les meilleures conditions.

 Avec MAP- K.Y

article suivant

Ecoles privées : Bonnet d’âne et blanc bonnet ?