450 foyers de contamination compliquent le déconfinement

La prolongation de l’état d’urgence sanitaire et du confinement des citoyens au-delà du 20 mai semble inévitable, notamment avec l’apparition de nouveaux foyers de contamination qui compliquent les scénarii de déconfinement.

Par

Etat d'urgence sanitaire ou pas, la prudence a cédé la place à un laisser-aller pendant le mois sacré de ramadan. Quartier Hajji à Salé, 14 mai 2020. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Le Maroc semblait contrôler la situation épidémique, jusqu’à l’apparition de nouveaux foyers de contaminations dans les quatre coins du pays. Aujourd’hui, d’après les statistiques (jusqu’au 14 mai) du ministère de la Santé obtenues par TelQuel Arabiil existe aujourd’hui plus de 450 foyers de contamination dans le royaume.

Des foyers essentiellement familiaux

D’après les mêmes chiffres, 80 % de ces foyers sont dans les régions suivantes : Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Quant à la nature de ces foyers, les statistiques précisent que 73 % représentent des foyers de contamination familiaux, tandis que 26 % de ces foyers sont industriels ou représentent des groupes fermés. Néanmoins, 1 % de ces foyers sont entre l’industriel et le familial.

à lire aussi

Selon les chiffres du ministère, jusqu’au 14 mai, 83,1 % des nouveaux cas détectés faisaient suite au suivi des personnes entrées en contact avec des porteurs du virus. À titre comparatif, lors de la période allant du 9 au 15 mars, le même chiffre ne dépassait pas la barre des 4 % (3,7 %).

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc