Architecture : concours d’architecture sur l’habitat post Covid-19, KLK Khayatey Living suggère la disruption

La pandémie que traverse le monde entier est une occasion de prendre le recul nécessaire pour réfléchir autrement nos espaces de vie. Adopter de nouvelles façons de travailler (télétravail, vidéoconférences, etc.), de communiquer à travers de simples applications, ou en utilisant des espaces aussi simples que les balcons ou loggias…

Par

Ce contenu est une communication d’entreprise. Il n’a pas été rédigé par les journalistes de TelQuel

C’est dans cette optique que le promoteur immobilier KLK Khayatey Living a lancé un concours d’architecture, dont il a confié la gestion à Archimedia, organisateur délégué. Il est destiné aux architectes et urbanistes nationaux de moins de 40 ans, quel que soit le mode d’exercice de leur profession, mais également aux étudiants marocains inscrits en dernière année dans une école d’architecture au Maroc ou à l’étranger.

Les propositions devront rendre compte d’un futur souhaitable et plausible à la lumière des enseignements capitalisés à ce jour ; que ce soit sur le plan environnemental ou social (accessibilité et adaptabilité) en intégrant la donne sanitaire actuelle et son corollaire sur les modes futurs de travail : télétravail, livraison à domicile, etc., sans oublier les modes de distribution des espaces intérieurs.

S’agissant d’un concours d’architecture, le programme se veut le moins restrictif possible, laissant les candidats faire des propositions sans contraintes, en dehors de celles qu’ils auront mises eux-mêmes. Sans être un projet utopique, les propositions qu’il contient seront disruptives.

Cette liberté totale de programmation va permettre de dessiner les règles futures d’un urbanisme mixte de quartier, et d’une architecture en rupture totale avec les acquis et les règles actuelles.

• Que devons-nous déduire de toutes ces expériences vécues pendant le Covid-19 ?
• Quelles propositions de réorganisation fonctionnelle, architecturale, urbaine et volumétrique de nos quartiers et habitations dans l’avenir ?
• Quels seraient les nouveaux concepts de vie dans l’habitat collectif et l’individuel ?
• Comment réécrire notre nouveau rapport avec l’extérieur ?
• Comment les quartiers et les villes en réflexion, seront-ils conçus après avoir pris conscience des chamboulements que nous vivons aujourd’hui ?

Quatre prix aux montants très substantiels, dont le premier est de 100.000 dirhams, seront remis aux gagnants qui seront sélectionnés par un jury de professionnels de renom. L’ensemble des réflexions pertinentes feront l’objet d’un Livre Blanc qui devrait constituer une base réfléchie pour concevoir l’habitat vertueux de demain.

Date limite d’inscriptions en ligne : vendredi 1er mai 2020
Date de rendu final des travaux : vendredi 12 juin 2020

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi