Les grands humanismes : la revue Apulée accessible en ligne

Pour sa cinquième livraison, intégralement accessible en ligne, la revue Apulée fait en poésie et en témoignages un tour d’horizon des droits humains.

Par

Que peut la poésie face à un monde modelé par de profonds chamboulements, face au “relativisme moral”, à “la quotidienneté des barbaries” ou encore à “la coalition mégalomane des apprentis sorciers parvenus au pouvoir grâce à la confusion médiatiquement instaurée du réel et du divertissement”?, s’inquiète Hubert Haddad. Face au désastre écologique et aux “chimères des taux de croissance et des quêtes biologique ou virtuelle d’immortalité”, l’écrivain et rédacteur en chef de la revue Apulée emprunte le titre de son éditorial à Nelson Mandela, “La liberté d’être libres”, et affirme que la poésie, mais aussi le témoignage et la traduction, au cœur de la démarche d’Apulée depuis cinq ans, permettent d’“approcher au plus juste la question des droits incessibles, de l’humain et de sa survivance face à l’espèce de coalition incontrôlable des arbitraires, déprédations, impérities, chantages à relents génocidaires, méprises fatales – et au-devant des aspirations légitimes à la culture…

article suivant

La République d'Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla