Yassir lance une plateforme de téléconsultations médicales gratuites

L’entreprise Yassir, connue pour son application réservation de taxis, lance une plateforme de consultations médicales gratuites en ligne.

Par

Des médecins volontaires offrent quelques heures par semaine pour des téléconsultations. Crédit: National-cancer-institute/Unsplash

Une plateforme de téléconsultations gratuites a été lancée par l’entreprise Yassir, afin “de rendre le conseil médical plus accessible durant cette période de crise”, annonçait le 16 avril la société sur sa page Facebook.

À l’instar de la plateforme DabaDoc qui a mis en place fin mars un système de consultation par visioconférence, il s’agit là aussi de permettre aux patients de bénéficier d’un avis médical sans avoir à se déplacer.

Mise en relation

Les patients, pourront, via cette plateforme digitale, solliciter une demande de rendez-vous, et pourront être invités par le praticien ou la praticienne à se connecter sur la plateforme de visioconférence Zoom. La consultation pourra également s’effectuer par échange d’e-mail ou encore par téléphone.

“Certains médecins préfèrent utiliser le système de visioconférence, d’autres le téléphone”

Une fois que le patient a soumis sa demande de rendez-vous, “le médecin reçoit un e-mail lui indiquant la requête, ainsi que les informations communiquées par le patient. Le praticien peut ensuite décider de contacter la personne selon le moyen qui lui convient le mieux. Certains médecins que nous avons contactés préfèrent utiliser le système de visioconférence, d’autres le téléphone”, précise Wafae Younsi, directrice marketing de Yassir Maroc.

“S’il s’avère que le patient doit être redirigé vers un autre médecin ou vers l’hôpital ou bénéficier de soins au sein du cabinet du médecin, dans ce cas le tarif sera à la discrétion du médecin. Du côté de la plateforme, nous ne garantissons que la gratuité que de la téléconsultation”, précise Wafae Younsi.

En ce qui concerne la prescription du traitement, “si les médicaments nécessitent une ordonnance, il peut inviter le patient à venir au cabinet récupérer le papier, ou encore l’envoyer par voie postale ou éventuellement par e-mail, sous réserve que la pharmacie accepte le document par voie électronique”, explique Wafae Younsi.

Médecins bénévoles

Le concept repose sur l’engagement bénévole des médecins qui peuvent s’inscrire via un formulaire accessible sur le site Internet en indiquant leurs coordonnées et leurs disponibilités. Actuellement, une quinzaine de médecins sont inscrits sur la plateforme, proposant chacun quelques créneaux horaires de une à deux heures — parfois plus — par semaine. Certains médecins ont encore leur cabinet ouvert et ont décidé de consacrer un certain nombre d’heures à la plateforme, d’autres ont accepté de réaliser des consultations le week-end.

Actuellement, une quinzaine de médecins sont inscrits sur la plateforme

“Nous avons constaté que plusieurs cabinets avaient fermé et que certains membres de nos entourages avaient des difficultés à joindre leur médecin. Nous nous donc sommes dit que notre plateforme pourrait permettre aux patients de bénéficier de conseils médicaux sans avoir besoin de se déplacer”, explique Wafae Younsi.

Si les premiers médecins apparaissant sur le site ont été directement contactés par l’entreprise, un formulaire permet aux professionnels de santé de proposer d’eux-mêmes leurs services. La validation et la mise à jour des médecins disponibles se fera au fur et à mesure. “Nous venons par exemple d’être contactés par des dentistes, que nous allons ajouter dans la liste des médecins à contacter.”

Concernant la fiabilité de la plateforme Zoom, en matière de cybersécurité, Wafae Younsi précise : “Il est vrai que nous avons été informés début avril par le gouvernement de l’existence de failles de sécurité. Nous n’avons pas beaucoup d’informations sur ce point, mais nous nous sommes renseignés sur la question. Nous avons demandé aux médecins de faire attention aux informations échangées sur les plateformes, et les laissons libres de choisir l’application de visio-conférence qui leur convient le mieux, il en existe plusieurs. Mais l’objectif premier reste de faciliter la mise en relation entre le patient et le médecin, sachant que ces derniers subissent une grande pression, étant exposés au coronavirus”, conclut la directrice marketing.

article suivant

Décès à Paris de l'artiste peintre marocain Mohamed Melehi des suites du Coronavirus