Surveillance des données personnelles pour juguler l’épidémie : une bonne solution ?

Dans un monde paralysé par le Covid-19, toutes les initiatives pour renforcer la lutte sont bonnes à prendre. La technologie pourrait servir de moyen de prévention efficace contre la propagation du nouveau coronavirus, mais l’utilisation des données personnelles fait débat.

Par

Pour lutter contre le Covid-19, certains pays optent pour une aide technologique massive. Mais quels risques pour les données personnelles ? Crédit: Engin Akyurt/unsplash

La technologie, les applications et les renseignements émis par nos téléphones ont-ils leur place dans la bataille contre le nouveau coronavirus ? Les surveillances GPS et l’exploitation des données personnelles pourraient bien servir à Big Brother pour savoir qui respecte ou ne respecte pas les mesures de confinement. Prises en amont, ces mesures peuvent même écarter la nécessité d’un confinement. Mais à quel prix ? À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Une vision qu’ont adopté plusieurs nations asiatiques, notamment la Corée du Sud, Taïwan, la Chine ou encore Singapour, pour juguler la propagation du Covid-19. Au-delà des mesures sanitaires dites “classiques” comme inciter la population à respecter des distances entre chaque personne, se laver les mains régulièrement et tousser dans son coude, ces pays ont également déployé un fort arsenal technologique.

La donnée est-elle la clé ?

Virale depuis plusieurs années, la donnée est…

article suivant

Trois questions à Nizar Baraka sur la sortie de crise