Les salariés affiliés à la CNSS recevront leurs indemnités à compter du 8 avril

Les premiers virements de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) aux salariés déclarés en arrêt d’activité se feront à compter du 8 avril.

Par

Le siège de la CNSS.

Le fonds de gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) servira aux aides financières pour les salariés affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et déclarés sur le portail covid19.cnss.ma. Les virements et les mises à disposition seront effectués dès ce mercredi 8 avril. Les salariés concernés sont ceux déclarés en arrêt d’activité du fait du confinement obligatoire par l’entreprise qui les emploie.

700.000 salariés inscrits au 1er avril

Afin de retirer les allocations, les bénéficiaires seront avisés par message SMS, quand leur numéro de téléphone portable est renseigné, ou par voie postale. Le communiqué relayé par l’agence MAP concernant les règles de ce retrait précise qu’il est “inutile de se présenter aux réseaux bancaires, aux GAB ou aux points de retrait avant cette date”.

à lire aussi

Le 24 mars dernier, suite à une réunion du Comité de veille économique (CVE) qui s’était tenue la veille, des mesures ont été prises pour préserver le pouvoir d’achat des salariés des entreprises en difficulté face à l’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie de Covid-19.

Des demandes à la CNSS qui se sont faites en ligne, sans présentation obligatoire aux agences afin de respecter les mesures de confinement. C’est ainsi que les salariés relevant d’entreprises en difficultés, et déclarés à la CNSS au mois de février 2020, percevront une indemnité forfaitaire mensuelle nette de 2.000 dirhams pendant la période allant du 15 mars au 30 juin. Les mêmes personnes continueront à bénéficier, selon les dispositions en vigueur, des allocations familiales et des prestations de l’AMO.

D’après le ministre de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle Mohamed Amekraz, ils étaient plus de 700.000 salariés du secteur privé à s’être inscrits sur la plateforme à la date du 1er avril, et 113.000 entreprises à avoir déclaré un arrêt temporaire de travail.

(MAP)

article suivant

Lyautey, le royaliste