Généralisation du port du masque : pourquoi c’est impossible à court terme

Au moment où le monde occidental se dirige vers la généralisation du port des masques pour limiter les risques de contamination au coronavirus (Covid-19), au Maroc cela s’avère impossible au moins à court terme. Explications.

Par

Apparition des premiers masques sanitaires dans la ville blanche. Yassine Toumi/TelQuel Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Depuis le début de la crise du coronavirus (Covid-19), les sociétés savantes médicales recommandent le port des masques chirurgicaux uniquement aux personnes suspectes, aux cas confirmés et au personnel soignant. Pour eux, les personnes saines ne doivent pas porter de masque, car inutile contre le coronavirus. Une recommandation qui a perdu toute sa pertinence au moment où le monde a dépassé la barrière d’un million de cas et plus de 60.000 décès. Qu’est-ce qui a vraiment changé ?

Un changement international de position

Jusqu’à présent, les scientifiques et les décideurs politiques n’arrivent pas à accorder leurs violons quant à l’intérêt pour les personnes saines de porter un masque, alors que ce produit devient de plus en plus rare. Les positions des pays sont totalement divergentes. En République tchèque et en Slovénie, par exemple, le port du masque est obligatoire pour tous les citoyens. Il est…

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi