Ministère de l’Intérieur : Silence... on tourne !

Depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire le 20 mars, la circulation infernale des grandes villes a laissé place aux blindés de l’armée, aux fourgonnettes de patrouilles et caïds à mégaphone. Quel est l’intérêt de cette communication ? Pour quelles retombées ?

Par

Les ruelles sont vidées du trafic habituellement bouillonnant, les rideaux des échoppes baissés et les habitants sommés de rester chez eux. Les forces de l'ordre y veillent. Yassine Toumi/TelQuel

Treillis kaki, casquettes, ils arpentent les ruelles pour sensibiliser ou sévir. Mégaphones en main, avec en arrière-plan un blindé militaire et des soldats armés, les caïds sont les têtes d’affiche d’une communication inédite de la part du ministère de l’Intérieur. Une communication multicanal pour sensibiliser toutes les catégories sociales aux dangers du coronavirus et faire respecter le confinement.

Sensibilisation, gifles et pédagogie

En plein état d’urgence sanitaire, tous les moyens sont bons pour convaincre les personnes de rester chez eux, et ne sortir qu’en cas d’urgence ou pour l’achat des produits essentiels. À ce niveau, le message est clair, mais pas la méthode. À chaque caïd sa façon de faire, ses mots, ses blagues, son ton et ses serments. “Nous avons eu les mêmes instructions. Nous devons sensibiliser, trouver les mots justes pour que les personnes habitant dans nos zones de…

article suivant

7 juin, 10h: 26 nouveaux cas depuis hier 18h, 8177 cas au total