Comment le consulat du Maroc à Milan gère la situation des Marocains restés bloqués

Le consulat général du Maroc à Milan a ouvert, comme d’autres représentations consulaires, une ligne de crise à l’écoute des Marocains restés bloqués en Italie, et annonce la prise en charge des frais d’inhumation au profit des familles démunies, dans cette région d’Italie qui figure parmi les plus touchées par la pandémie de coronavirus.

Par

La galerie Vittorio Emmanuele II de Milan, en Lombardie, l'une des régions d'Italie le plus touchées par le coronavirus. Crédit: Andreas Solaro/AFP

Le Consulat général du Maroc à Milan a affirmé que, depuis le début de l’état d’urgence sanitaire dans la région de Lombardie, dans le contexte de la crise actuelle et des circonstances exceptionnelles liées à la pandémie de coronavirus, “des mesures urgentes” ont été prises au profit des membres de la communauté marocaine résidant dans cette région.

Le consulat précise dans un communiqué que ces mesures concernent la création d’une cellule de crise avec un numéro de téléphone spécial (0039320944511) pour répondre aux questions et aux sollicitations des membres de la communauté marocaine, et un autre numéro (00393801993477) pour signaler les décès survenus dans la région et prendre les mesures nécessaires à cet effet.

Il indique également avoir mis son équipe consulaire en état d’alerte en la répartissant en brigades qui effectuent au quotidien leur travail en alternance.

Inhumation en cimetière islamique

À cet égard, et pour rassurer les membres de la communauté marocaine, ainsi que leurs familles au Maroc, le Consulat affirme que, concernant la plupart des décès survenus, des contacts ont été établis entre l’ambassadeur du Maroc en Italie et leurs familles respectives pour leur exprimer les condoléances et la compassion au nom de la communauté marocaine résidant en Italie.

“Toutes les personnes décédées ont été enterrées dans des cimetières islamiques dans le respect des rituels et mesures tels que reconnus par les musulmans”

Consulat

S’agissant des demandes de prise en charge des frais d’inhumation au profit des familles démunies, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a réagi favorablement à l’ensemble de ces demandes, poursuit la même source.

Le consulat souligne, en outre, que “toutes les personnes décédées ont été enterrées dans des cimetières islamiques dans le respect des rituels et mesures tels que reconnus par les musulmans et dans les limites de ce qui est légalement autorisé en cette circonstance exceptionnelle”, affirmant que “les enterrements dans les cimetières islamiques étaient rendus possible et sans obstacle après l’approbation par le maire de Milan qui a autorisé l’inhumation des corps des personnes décédées de confession musulmane dans le cimetière islamique de Milan, y compris les résidents d’autres municipalités”.

à lire aussi

Le Consulat général du Royaume du Maroc appelle “dans ces circonstances difficiles, les membres de la communauté marocaine à respecter les mesures de l’état d’urgence imposées pour assurer leur sécurité, et à veiller à obtenir des informations et des directives y afférentes auprès des autorités compétentes ou en contactant les numéros à leur disposition afin d’éviter les fausses rumeurs et les informations erronées”.

Il a salué, par ailleurs, le rôle que jouent les associations et les acteurs de la société civile dans la région, ainsi que leur contribution à la sensibilisation des membres de la communauté marocaine à l’importance de respecter les mesures de précaution et leur soutien apporté aux familles des victimes de cette pandémie.

(MAP)

article suivant

Essaouira mise sur une relance créative et volontariste