Ouverture d'une enquête judiciaire après qu'un médecin négligeant a été testé positif

Une enquête judiciaire a été ouverte après qu’un médecin exerçant à Tétouan, testé positif, n’a pas respecté les règles exigées en matière de prévention de propagation du coronavirus après son retour d’un séjour à l’étranger.

Par

Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet général de Tétouan, ainsi qu’une autre administrative par l’inspection générale du ministère de la Santé, afin de déterminer les circonstances et les responsabilités suite au test positif au coronavirus (Covid-19) d’un médecin exerçant à Tétouan. Ce dernier ne s’est pas conformé aux règles exigées en matière de prévention de la propagation de cette pandémie.

Après son retour d’un séjour à l’étranger, l’intéressé a continué à consulter des patients et a même réalisé deux actes opératoires, sans que le délégué provincial du ministère de la Santé ne l’ait avisé sur les règles et le protocole précis qu’il devait suivre, indique le 22 mars un communiqué du ministère de la santé relayé par la MAP.

Les deux enquêtes ont révélé un manquement aux règles déontologiques et éthiques du médecin en mettant la vie d’autrui en danger, usurpation de qualification, sachant qu’il s’agit d’un médecin généraliste et non d’un gynéco-obstétricien comme il le présume, manque de responsabilité et négligence du délégué provincial et fausse information.

Devant ces faits, poursuit le ministère, il a été décidé de la fermeture de la clinique et du cabinet médical en question avec poursuite judiciaire et administrative, de mesures correctives à l’encontre du délégué provincial de la santé et de la poursuite de l’enquête judiciaire.

Mise à jour le 26 mars 2020 : D’après les documents transférés à TelQuel par le médecin en question, il s’agit bien d’un gynéco-obstétricien comme le montre son diplôme reçu en 1977 par l’Universidad Complutense de Madrid.

article suivant

Les thèses conspirationnistes anti-Bill Gates résonnent puissamment en Afrique