Marsa Maroc, MDJS ou encore la DGSN contribuent au fonds pour la gestion de la pandémie

Marsa Maroc, la MDJS, Cosumar, la DGSN et la DGST ont annoncé ce 19 mars contribuer au fonds spécial pour la gestion de la pandémie de coronavirus. Pour 540 millions de dirhams au total.

Par

Casablanca, le 17 mars. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Les caisses du fonds spécial pour la gestion de la pandémie de coronavirus continuent d’être renflouées. Marsa Maroc a annoncé, ce jeudi 19 mars, une contribution de 300 millions de dirhams tandis que la Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) a fait un don de 100 millions de dirhams.

Cette mobilisation s’inscrit dans l’élan de solidarité impulsé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour faire face à la pandémie du coronavirus”, indique la MDJS dans un communiqué relayé par la MAP.

à lire aussi

Pour sa part, le groupe Cosumar a annoncé une contribution à hauteur de 100 millions de dirhams. Le leader de production du sucre blanc ajoute qu’“en cette période difficile, le groupe va accompagner ses partenaires agricoles tout au long de la campagne sucrière. La campagne de canne à sucre se déroule actuellement normalement et les préparatifs de la campagne betteravière permettent d’envisager un démarrage début avril”.

La DGSN et la DGST font don de 40 millions de dirhams

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) se mobilisent aussi pour apporter leur soutien au fonds spécial. Les deux structures vont faire don de 40 millions de dirhams

Cette contribution s’inscrit dans le cadre de la mobilisation nationale pour la gestion des répercussions et impacts de l’épidémie du coronavirus, et en adhésion des fonctionnaires de la DGSN et de la DGST à la mise en œuvre et au soutien des efforts nationaux adoptés par notre pays sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI”, indique le communiqué des deux institutions relayé par la MAP.

Parallèlement à cette contribution financière, la DGSN et la DGST soulignent que toutes leurs ressources et potentialités humaines et logistiques sont mobilisées pour garantir la sécurité des citoyens et servir les questions liées à la sécurité de la patrie.

Pour rappel, le fonds spécial pour la gestion du coronavirus, doté initialement de 10 milliards de dirhams, a dépassé ce montant 48 heures après son activation, avec des contributions entre autres de l’OCP, Al Mada, Bank of Africa ou encore la BCP.

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre