Le fonds spécial pour la gestion du coronavirus en infographies

Depuis l’entrée en vigueur du fonds spécial pour la gestion de la pandémie, par décret le 17 mars dernier, les donations ont dépassé les 26 milliards de dirhams.

Par

MAP

Depuis la création du fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus, ordonnée par le roi Mohammed VI le 15 mars dernier, les dons ne cessent d’affluer.

Doté initialement de 10 milliards de dirhams provenant du budget général de l’État, dont l’amende de 3,3 milliards de dirhams infligée par l’ANRT à Maroc Télécom début février, le fonds a atteint en trois jours plus de 26 milliards de dirhams.

À noter que plusieurs donateurs ont préféré garder l’anonymat ou n’ont pas dévoilé le montant de leurs dons, à l’image du groupe Holmarcom. D’autres donations sont aussi à rajouter, comme celles des Conseillers et des chargés de mission au sein du Cabinet royal, des walis et gouverneurs, des ministres et députés, des présidents des instances, qui ont tous fait don d’un mois de salaire.

à lire aussi

Un compte bancaire pour recevoir les dons a aussi été mis à disposition des personnes, physiques ou morales, désirant y contribuer.

Répartition des contributions (en milliards de dirhams)

Selon le décret relatif à la création du fonds, publié au Bulletin officiel du 17 mars, ces montants serviront à la “mise à niveau du système de santé afin de contenir la pandémie, mais aussi au soutien à l’économie nationale, la sauvegarde de l’emploi et la réduction de l’impact social occasionné par cette situation”.

Dans ce sens, 1 milliard de dirhams ont déjà été transférés au ministère de la Santé afin de commencer à s’équiper, a annoncé hier au Parlement le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun.

Contributions par catégorie

article suivant

L'Italie rouvre ses frontières aux européens pour sauver sa saison touristique