Cours en ligne, télévision scolaire : on a testé l’enseignement à distance

Pour que les élèves continuent de suivre leurs cours malgré la fermeture des écoles, le ministère a mis en place un dispositif d’enseignement à distance. Comment fonctionne-t-il ? Est-ce vraiment performant ? TelQuel a testé pour vous.

Par

Des vidéos permettent de suivre les cours à distance, entre autres contenus pédagogiques. Crédit: Capture d'écran

Depuis lundi 16 mars, les élèves de différentes classes peuvent suivre des cours à distance sur la plateforme web TelmidTice, ou sur la chaîne de télévision nationale Athaqafia. Si cette initiative du ministère de l’Éducation nationale n’en est qu’à son deuxième jour, une trentaine de cours ont déjà pu y être dispensés.

Cours en ligne

Pour les élèves qui ont une connexion à la maison, la plateforme TelmidTice, accessible depuis les liens telmidtice.men.gov.ma et soutiensco.men.gov.ma, propose un recueil de cours filmés ou résumés en vidéos, avec ou sans professeurs. Douze niveaux scolaires sont concernés, de la première année de l’école primaire à la deuxième année du baccalauréat.

L’accès est assez rapide puisque les élèves n’ont pas besoin de créer un compte pour voir les cours. Ils doivent juste choisir leur niveau scolaire, puis la matière qui les intéressent. L’accent est particulièrement mis sur les classes décisives, à savoir la sixième année du primaire, la troisième du collège et les deux années du baccalauréat.

On y trouve ainsi des cours d’anglais, de mathématiques, de sciences de la vie et de la terre, physique, chimie… Une fois le cours choisi, l’élève peut voir et revoir la vidéo autant de fois qu’il le souhaite, jusqu’à son assimilation. Les vidéos en question sont également postées sur YouTube.

Dans un premier temps, la plateforme est alimentée avec des cours numériques déjà disponibles. Elle sera ensuite régulièrement actualisée “en prenant en compte la progression pédagogique adoptée dans les cours au sein des établissements scolaires”, avait indiqué le ministère dans un communiqué dimanche 15 mars.

Télévision scolaire

Pour les élèves qui ne disposent pas de connexion à la maison, il y a la télévision. Athaqafia, la quatrième chaîne de télévision de la SNRT, diffuse elle aussi des cours scolaires dont la majorité est destinée aux classes décisives, et ce de 8 heures à 18 h 30.

La grille des programmes n’est toutefois pas encore accessible sur le site de la chaîne de télévision. Elle est annoncée lors d’un bulletin d’information spécial chaque matin, au début des programmes. S’ils le ratent, les élèves ne peuvent pas savoir à l’avance l’heure à laquelle leurs cours seront diffusés. Le thème des cours n’est annoncé qu’au début de chaque cours.

Les plateformes du privé

La plateforme ministérielle n’est pas la seule à permettre depuis le 16 mars aux élèves de suivre les cours à distance. Plusieurs écoles privées ou relevant des missions étrangères, à Casablanca Rabat ou encore Marrakech, ont fait de même en lançant leurs propres plateformes web.

C’est le cas du lycée Lyautey qui, pour remédier à la suspension des cours au sein de l’établissement, a décidé de mettre en place un dispositif de “continuité pédagogique” permettant aux élèves de rester en contact avec leurs professeurs.

Pour assurer l’alimentation des contenus destinés à l’enseignement à distance, le ministère de l’Éducation nationale a décidé de maintenir tous les établissements d’enseignement, et les établissements de formation des cadres, ouverts à tous les cadres administratifs et éducatifs.

Une “permanence pédagogique sera mise en place avec l’adhésion de tous les cadres administratifs et éducatifs, qui repose sur l’élaboration d’un programme de travail quotidien relatif à la production de contenus et de cours numériques”, avait assuré le ministère.

article suivant

10 août : 18 morts et 826 nouveaux cas en 24 heures