Les propositions de la CGEM pour aider les entreprises face au Covid-19

Dans un communiqué publié ce 17 mars, la CGEM liste différentes mesures et recommandations à mettre en place en faveur des entreprises pour faire face au coronavirus.

Par

Chakib Alj, président de la CGEM.

La CGEM s’active pour l’entreprise. Dans un communiqué diffusé ce mardi 17 mars, le syndicat patronal liste ses différentes mesures et recommandations, adressées au gouvernement, pour faire face à la crise engendrée par la pandémie de coronavirus.

Le patronat réclame notamment la suspension des charges salariales pour l’ensemble des secteurs, à l’exception de “ceux ne souffrant pas de la crise”. Cette communication intervient au lendemain de la rencontre de la cellule de veille stratégique sur le coronavirus, dont font partie le patronat et le gouvernement.

Suspension des contrôles fiscaux et ATD

La CGEM demande également un moratoire sur les échéances bancaires pour les entreprises et les particuliers impactés par la pandémie. Une mesure qui doit s’adresser en priorité aux TPME, selon le patronat.

La Confédération suggère également la suspension des contrôles fiscaux et des avis aux tiers détenteurs (mesure qui permet au Trésor de se faire payer des dettes à partir d’un compte bancaire), jusqu’à nouvel ordre.

Dans ses suggestions, la CGEM inclut la mise en place d’une indemnité perte d’emploi pour les salaires bas, à activer via la CNSS. Cette indemnité viendrait s’appliquer aux pertes d’emplois pour cause de licenciement économique.

Dans le cas où elles ne seraient pas suffisantes, ces mesures doivent s’accompagner de la création d’un fonds de soutien aux secteurs touchés par la crise économique causée par le coronavirus, selon la CGEM. L’organisation estime que le Covid-19 doit être déclaré comme cas de force majeure s’agissant des marchés publics.

Collaboration syndicats-patronat

En plus de ses rencontres avec le gouvernement dans le cadre de la veille économique, le patronat entretient des échanges avec les syndicats pour faire face à la crise engendrée par le coronavirus.

Invité de l’émission Confidences de presse le 15 mars sur 2M, le président de la CGEM Chakib Alj avait affirmé qu’une commission conjointe serait formée par le patronat et les représentants des salariés. Celle-ci aura pour but d’évoquer les problèmes qui vont “surgir”, avait affirmé le patron des patrons tout en reconnaissant que syndicats et patronats devraient “improviser au fur et à mesure”.

Concernant les échanges avec le gouvernement, auquel ces recommandations seront soumises, Chakib Alj a affirmé que l’Exécutif était “à l’écoute sans afficher de résistance”, notamment de tout ce qui est “logique et pragmatique”.

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles